Dragon Age Inquisition : making off de la bande son

Dragon Age Inquisition : making of de la soundtrack.

Devenez l'Inquisiteur et dirigez votre groupe de guerriers légendaires à travers Thédas dans Dragon Age : Inquisition, à partir du 21 Novembre prochain. Le jeu comprend un monde vaste à explorer et une histoire riche remplie de personnages uniques et de choix dynamiques qui modèleront l'univers qui vous entoure.
L'attente vous semble toujours interminable ? Nous avons interviewé Michael Kent, le Directeur Audio du jeu pour qu'il nous parle de l'OST d'Inquisition.


Traduction de Pierrick (co-admin sur la page facebook DA_Univers, merci à lui !)


Q : Quelles ont été les sources d'inspirations derrière la BO de DAI ?

R : Au début du projet, nous nous sommes concertés pour tenter de redéfinir l'audio de la franchise Dragon Age. Nous avons commencé en étudiant les deux premiers opus pour sortir un Top 10 de choses à faire et à ne pas faire. On a aussi passé du temps sur ce qui pourrait différencier Inquisition de ses prédécesseurs. Nous avons décidé de rendre l'ambiance du jeu plus dynamique, grâce à un son très changeant avec beaucoup de variations entre grave et aigu ou calme et puissance.

L'objectif était d'informer les joueurs de l'impact et de l'utilité de leurs actions à travers un feedback auditif quand ils interagissent avec le monde. En rendant celui-ci crédible et captivant par l'audio, cela complète l'immersion du joueur dans son exploration de Dragon Age.

Dragon Age Inquisition : making of de la soundtrack.

Q : Qu'est-ce qui rend l'audio d'un jeu vidéo aussi important ?

R : Parce qu'il représente la moitié de l'expérience de jeu. C'est l'audio qui donne ses émotions à l'histoire et contribue à sa narration et à l'immersion du joueur.

Q : Comment la BO d'un jeu commence-t-elle à prendre forme ?

R : Aux premiers stades de développement, nous commençons par définir les différents aspects de l'audio pour le jeu. Nous voulions ainsi que la musique de DAI soit vaste, thématique et émotionnelle. Nous avons ensuite dirigé notre attention vers les thèmes principaux du jeu pour les définir en tant que tel et aussi les émotions qui devaient s'en dégager. Une fois ce canevas en place, nous avons recherché le compositeur qui pourrait donner vie à ce que nous recherchions.

Q : Qu'avez-vous écouté afin de mettre en place le bon état d'esprit pour construire la BO de DAI ?

R : Beaucoup de Trevor Morris, le compositeur d'Inquisition. Il excelle dans l'écriture de thèmes musicaux et la composition de morceaux épiques. Assez vite j'ai su que nous tenions notre homme : il correspondait parfaitement !


Dragon Age Inquisition : making of de la soundtrack.

Q : Comment avez-vous commencé à travailler dans les jeux vidéos ?

R : Je travaille dans l'audio depuis un moment. Je manipule des samplers et des synthés depuis le milieu des années 90. En 2003 j'ai rejoint le programme de conception sonore VFS et grâce à ça j'ai eu un job comme stagiaire chez BioWare où je travaille depuis !

Q : Plus généralement, qu'est-ce qui donne toute sa puissance à la BO d'un jeu ?

R : Je pense que ce sont les thèmes forts. Regardez les films comme Star Wars : ils en contiennent un certain nombre comme celui de Dark Vador. Enclencher la musique quand c'est approprié est important car trop de musique abrutit le joueur, il est donc crucial de trouver un équilibre.

Q : Quel type d'émotions cherchez-vous à soulever avec la BO d'Inquisition ?

R : Pour faire simple : toutes les émotions que le jeu devra délivrer dans son ensemble que ce soit la joie, la tristesse, la puissance ou l'effroi... Toutes devront être supportées par l'audio.


Dragon Age Inquisition : making of de la soundtrack.

Q : Quelques anecdotes sur la création des effets sonores pour l'audio du jeu ?

R : Je pense que poser rapidement les bases d'une vision avec des indications aide le processus créatif dans son ensemble. J'aime mettre sur papier les différents aspects de quelque chose que je cherche à créer pour me baser dessus. La répétition est la clé dans le modelage de quelque chose que vous cherchez à créer. Le dialogue avec les scénaristes et les designers est très important pour donner une expérience vraiment équilibrée.

Se créer une base aux premiers stades du jeu est très important pour en délimiter l'étendue sonore. Pour DAI nous nous sommes rapidement créés une large librairie (sonore) en utilisant les indications que nous avions étudiées lors de la vision globale de l'audio. Cela a été fondamental dans la création d'une expérience sonore cohérente, en particulier pour quelque chose d'aussi vaste qu'Inquisition. C'est comme préparer tous les ingrédients à portée de main avant de cuisiner. C'est l'assurance d'une cohésion de style entre les designers sonores.

Source : Behind the Scenes with the Dragon Age: Inquisition Soundtrack

6 commentaires:

  1. c'est marrant, je ne pense jamais à la musique des jeux, et pourtant, que serait un jeu sans sa bande son ? C'est un peu l'âme du jeu quand on y pense.

    RépondreSupprimer
  2. Bah franchement perso j'avais adoré la soundtrack d'origins, pour moi ça a été un élément non négligeable et je l'écoute (très) régulièrement. Là j'ai écouté le thème principal sur le site cité en source, et l'intro ça me fait surtout penser à la chanson de Pippin quand il sert l'intendant du Gondor lol. Après c'est sympa mais banal je trouve, ça m'évoque un peu tous les compositeurs du moment mixés dans le même morceau

    RépondreSupprimer
  3. Très honnêtement jusque là je n'ai pas trouvé l'OST de Dragon Age fantastique, mais bon c'est un peu normal c'est énormément d'exploration et les musiques sont donc assez discrètes sauf quelques-unes qui sortent du lot, j'espère que cela changera dans Inquisition car c'est le seul gros défaut que je trouve à cette saga comme la plupart des rpg occidentaux vous remarquerez. Les japonais en revanche savent vraiment mettre en valeur leur musiques dans leur rpg, il suffit de voir la plupart des Final Fantasy, Tales of ..., Xenosaga, Xenoblade, la série Secret of mana, ils ont tous des musiques qu'on ne peut ignorer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et j'ai bien sur oublier Zelda dans le lot ^^

      Supprimer
  4. AH?!
    Au contraire, personnellement j'ai toujours été charmée par la bande son, y'en a d'ailleurs qui sont sur mon mp3 (comme I am the one !). Après elles sont assez discrètes (un peu moins pour DAO où les musiques étaient courtes et répétitives, ce qui fait qu'à la fin des tréfonds j'avais fini par mettre à 0 la musique !). Mais globalement elles ont toujours collé à l'ambiance de l'histoire en cours. Peut-être moins marquantes effectivement que les RPG japonais mais pas sûr que la musique d'un FF colle à un DA... Elles sont plus là pour accompagner l'histoire et non pour se faire reconnaître. Et certaines marquent quand même, je peux entendre dans ma tête la musique de l'auberge du pendu ou la chanson de Leliana rien qu'en y repensant :))

    RépondreSupprimer
  5. Eh bien oui comme je l'ai dit, et toi aussi, il n'y en a que quelques unes qui sortent du lot, il y a aussi la bataille de l'archidémon qui est pas mal, le thème du jeu et le thème de bataille qu'on retrouve à chaque fois qu'on se retrouve face au engeance, mais tu vois, au niveau des musiques de combat je trouve que celles du 2 sont quand même plus attrayante. Mais je suis d'accord avec toi les musiques ff ne vont pas du tout avec DA, c'est là toute la difficulté pour le style de DA, il y a très peu de musique entraînante qui vont à ce type de jeux, on a vite fait de faire comme toi et annuler le son.

    RépondreSupprimer