Dragon Age Inquisition : Sites importants de la Plaine

Dragon Age Inquisition les sites importants


Il y a 18 sites à la Plaine exaltée, chacun d'eux rapporte 120 Influence et 2 Puissance.

1. La Citadelle du Corbeau
2. Le Corbeau
3. Offrande au loup implacable
4. La garnison de la rivière
5. Chien brisé
6. Pont d'Agur
7. Montavelan
8. Le triomphe de la lumière
9. La main perdue
10. La chute de Lindiranae
11. Le messager d'Andruil
12. Fort Revasan
13. La fin de Démétrius
14. Arches en ruines
15. La route des flammes
16. Gardiens du passage
17. Gardiens du passage
18. Var Bellanaris



La Citadelle du Corbeau

La grande forteresse connue sous le nom de Citadelle du Corbeau a été prise après la seconde Marche exaltée. Bastion elfique à l'origine, son véritable nom reste un mystère pour les Orlésiens qui s'en sont emparés.
Toutefois, ces derniers sont tombés sur les protections magiques que les elfes avaient mises en place. Bien que les mages du Cercle orlésien aient passé des années à étudier les défenses de ces lieux, ses occupants ne les ont jamais véritablement comprises.
Haut de pageRetour aux sites importantsRetour aux collections


Le Corbeau

La mystérieuse silhouette encapuchonnée de la Citadelle du Corbeau soit son surnom à la deuxième Marche exaltée. Les forces humaines, qui ne connaissant pas l'iconographie elfique, virent l'ombre que la statue projetait sur la cour intérieure et s'imaginèrent des ailes noires recouvrant tout le fort. Quelques années plus tard, des érudits en histoire elfique émirent l'hypothèse qu'avec cette sculpture, les elfes avaient voulu représenter Dirthamen, le dieu dalatien des secrets.
Haut de pageRetour aux sites importantsRetour aux collections


Offrande au loup implacable

Les Dalatiens pensent que Fen'Harel, le loup implacable, a emprisonné les dieux du bien et du mal et que lui seul demeure en liberté. Bien qu'ils le considèrent comme un traître, les elfes continuent d'ériger des sanctuaires à la gloire de Fen'Harel. Il est fort probable qu'ils ne cherchent pas tant à le vénérer qu'à l'amadouer, afin de ne pas trop se faire remarquer.

- Extrait de A la poursuite du savoir : pérégrinations d'un érudit chantriste de frère Géniviti.
Haut de pageRetour aux sites importantsRetour aux collections


La garnison de la rivière

Cette structure ancienne date de l'Ere du royaume elfique en Dalatie. Depuis, elle est tombée en ruine ; plus personne aujourd'hui n'a idée de l'usage qu'en faisaient les elfes. Les forces du grand duc Gaspard l'ont reconvertie en avant-poste au début de la guerre civile orlésienne.
Haut de pageRetour aux sites importantsRetour aux collections


Chien brisé

J'avais l'intention de recopier les magnifiques gravures elfiques dans la pierre en frottant un charbon sur un parchemin. Je les aurais présentées à un érudit de l'Université d'Orlaïs afin qu'il les traduise. Hélas, alors que j'en étais à la moitié, je me suis interrompu net en sentant quelque chose me frôler la jambe dans les eaux obscures. J'ai lâché mon matériel et pris la fuite, ne m'arrêtant qu'une fois les pieds au sec.

- Extrait de Voyage en Dalatie du seigneur Horace Medford, "aventurier".
Haut de pageRetour aux sites importantsRetour aux collections


Le pont d'Agur

Une plaque a été apposée sur le pont d'Agur. Il y est écrit :

"Dédié à tous ceux, humains et elfes, qui ont perdu la vie lors de la seconde Marche exaltée."

Le pont d'Agur a été bâti un siècle après la Marche exaltée de Dalatie. Il doit son nom à M. Agur, ancien maire de Montavelan, qui a levé des fonds en vue de l'ériger après que plusieurs villageois se sont noyés en essayant de traverser en bateau la rivière gonflée par les pluies. Certains villageois se sont indignés en découvrant la plaque commémorative rendant hommage aux elfes et aux humains disparus. Des rumeurs ont commencé à circuler, laissant entendre que le maire avait du sang elfe dans les veines ; il a ensuite été forcé à démissionner.
Haut de pageRetour aux sites importantsRetour aux collections


Montavelan

Montavelan fut la première colonie humaine établie en Dalatie, suite à la victoire de la Marche Exaltée. Ce furent d'abord des soldats qui occupèrent les lieux. En 2:21 des Gloires, soeur Amity, Héraut de la Marche Exaltée, posa symboliquement les pierres fondatrices de la Chantrie du village ; La construction de l'édifice fut achevée en 2:22. Laissant de côté son arc et son épée, soeur Amity prit la responsabilité de diriger les fidèles de Montavelan, devenant ainsi la Révérende mère Amity. Elle resta au service du Créateur pendant plus de quarante ans, entièrement dévouée aux Dalatiens et aux nombreux pèlerins venant visiter le site historique. La révérende mère Amity s'éteignit paisiblement dans son sommeil en 2:64 ; Ses cendres sont conservées dans la chambre forte de la Chantrie, où des dizaines de pèlerins se rendent chaque année pour lui rendre hommage.

- Extrait d'Exaltés : Histoire de la Dalatie du Seigneur Adémar Garde-Haut, historien royal.
Haut de pageRetour aux sites importantsRetour aux collections


Monuments aux morts de la seconde Marche Exaltée

La route des flammes

Rappelez-vous quand les Champions d'Andrasté foulèrent la Plaine Exaltée, appelée Dirthavaren par les elfes.

Le coeur sombre d'Halamshiral fut conquis, mais les elfes, qui refusaient de se soumette au Créateur, lancèrent un dernier défi. Ils se réunirent sur la plaine, et nos Champions répondirent à leur appel. Dans la lumière d'Andrasté, ils marchèrent parmi les flammes : le Seigneur Démétrius Aron, soeur Amity et Ser Brandis du lac Célestine, dit le Heaume d'argent.

______________________

La fin de Démétrius

Souvenez-vous du Seigneur Démétrius Aron, le seul des Champions d'Andrasté à avoir succombé.

Les forces de la Marche Exaltée rencontrèrent les elfes sur le champ de bataille ; Nous étions bien plus nombreux qu'eux. Les Champions, justes et bons, donnèrent aux elfes une chance de conclure un accord de paix, mais les elfes refusèrent de baisser les armes, et tuèrent le Seigneur Démétrius. Puisse-t-il reposer en paix auprès du Créateur.

______________________

La chute de Lindiranae

Souvenez-vous de la victoire de la Dalatie.

Les elfes, qui n'avaient pas été touchés par la grâce du Créateur, étaient de vrais barbares. La plus redoutable se prénommait Lindiranae, maîtresse de la grande lame Evanura. Irrévérencieuse, jusqu'au bout, elle affronta Ser Brandis, le Heaume d'argent, dans un combat qui la mena à sa perte et à celle de la Dalatie.

______________________

Le triomphe de la Lumière

Souvenez-vous du triomphe sur les impies.

Soeur Amity ouvrit la marche vers le Tenasir, un fleuve bordé de sanctuaires dédiés aux dieux elfiques. Elle les abattit, avant d'entonner fièrement, debout sur la rive, le Cantique de la Lumière. La parole d'Andrasté avait gagné la Dalatie et l'avait délivrée du mal.
Haut de pageRetour aux sites importantsRetour aux collections


Le messager d'Andruil

Il y a bien longtemps, quand notre peuple était fort et libre, nous parcourions le monde selon notre bon vouloir. Mais Andruil, Mère des lièvres, nous a appris à respecter la nature et toutes les oeuvres des Faiseurs. Les contrées avaient beau nous appartenir, nous n'en faisions pas mauvais usage. On raconte que les grands dirigeants du peuple priaient Andruil pour qu'elle nous guide. Où chasser ? Où établir notre élevage de hahl ? Où bâtir une nouvelle colonie ? Andruil dépêchait son messager, le hibou, pour montrer le chemin au peuple, et le peuple le suivait jusqu'aux terres bénies.

Restez toujours à l'affût du noble hibou. Qui sait : Andruil a peut-être un message pour vous !

- D'après les récits de l'Archiviste Gisharel racontés aux enfants du clan Ralafeïrin.
Haut de pageRetour aux sites importantsRetour aux collections


La main perdue

Drôle d'énigme que cette main en pierre géante. Il est probable qu'elle faisait partie d'un plus grand ouvrage. Si c'est le cas, à en juger par la taille de cette unique main, la sculpture entière devait être... disons, assez immense pour la décrire en ayant recours à la grossièreté. Je me contenterai donc d'une question : où est le reste de la statue ? Il est difficile de croire qu'une chose aussi imposante puisse disparaître comme ça.

- Extrait de Voyage en Dalatie du seigneur Horace Medford, "aventurier".
Haut de pageRetour aux sites importantsRetour aux collections


Fort Revasan

Saviez-vous que "Revas" signifie "Liberté" en elfique ? "Revasan" est donc un lieu de liberté. C'est à se demander pourquoi on ne lui a pas donné un nom plus approprié après la reconquête de la Dalatie. Cet adage doit dire vrai : une fois que l'on s'habitue à un nom, il est difficile d'en changer.

Les murs de cet endroit sont anciens. Pourvu qu'ils tiennent le coup.

- Extrait du journal du maréchal Bastien Proulx, fidèle au grand duc Gaspard.
Haut de pageRetour aux sites importantsRetour aux collections


Arches en ruines

Ce mur d'arches à moitié enfoui constituait l'endroit idéal pour établir un campement. Mon guide m'a indiqué qu'il s'agissait des ruines d'une ancienne arène elfe, bien qu'aucune de mes lectures n'ait évoqué la présence d'un pareil édifice dans les plaines.

Il a également insisté pour que nous escaladions ces maudites pierres jusqu'au sommet, convaincu qu'il était d'avoir vu une elfidée royale sortant d'une fissure.

- Extrait de Voyage en Dalatie du seigneur Horace Medford, "aventurier".
Haut de pageRetour aux sites importantsRetour aux collections


Gardiens du passage

La plaque sur la statue porte l'inscription :

"Que la lumière d'Andrasté vous donne des ailes."
Haut de pageRetour aux sites importantsRetour aux collections


Gardiens du passage

La plaque sur la statue porte l'inscription :

"Que la flamme éternelle purifie votre âme."
Haut de pageRetour aux sites importantsRetour aux collections


Var Bellanaris

Var Bellanaris. "Notre éternité". Là où sont enterrés des centaines de nos aïeux, là où ceux d'entre nous encore valides inhument nos semblables. Bien que ces contrées appartiennent désormais à Orlaïs, les shemlens ne les ont jamais reprises. Peut-être que ces horribles récits de malédictions elfiques et d'esprits vengeurs servent à quelque chose, en fin de compte.

Gisharel, Archiviste du clan Ralafeïrin
Haut de pageRetour aux sites importantsRetour aux collections

Aucun commentaire: