Dragon Age : La voie du Qun

Dragon Age Le Qun



Le Qun

Il fut un temps où la race Kossith priait des dieux animistes. Puis vint l'Ashkaari Koslun, un grand penseur qui cherchait une société sans désespoir. Il erra pendant de nombreuses années à travers des empires couverts de palais et de jardins, mais partout les personnes heureuses et libres l'étaient au détriment des autres. Koslun s'exila dans le désert pour méditer. Il eut finalement une révélation en observant une nuée de sauterelles, et écrivit de nombreuses leçons poétiques et philosophiques sur la façon de construire une nouvelle société qui, selon lui, profiterait à tous.

Un des concepts du Qun repose sur "Asit tal-eb" - "Ainsi-soit-il" : Chaque chose et chaque personne dans le monde a une nature, et toutes ces choses s'assemblent pour former un ordre approprié, comme la sauterelle qui dévore les récoltes. L'individu fait partie d'un tout et est libre de choisir. S'il agit selon sa nature, il contribue à son propre équilibre et à la nature du monde. s'il s'y oppose, il lutte contre lui-même et perturbe l'équilibre de tout, ce qui lui nuit.
Lorsque l'ashkaari constata les ravages que la nuée de sauterelles avait causés,
Il comprit, enfin, l'ordre du monde.
Les fléaux doivent semer souffrance et malheur,
Et la Terre doit parfois trembler,
Car c'est ainsi que le monde est fait.
Asit tal-eb. Ainsi soit-il.
L'être et le monde ne font qu'un.
L'existence est un choix.
L'âme perdue ne nourrit le monde que de sa souffrance.
La vie est un choix devant lequel il ne faut reculer.

- Extrait du Qun, Chant 4

Le Qun est un code d'honneur basé sur les écrits de Koslun qui a transformé les Kossith en Qunari disciplinés.
"Qunari" signifie "peuple du Qun", ce mot désigne tout individu dévoué au Qun, un Qunari peut donc aussi être elfe, humain ou nain. Il est l'égal de l'autre quelle que soit sa fonction et sa race. Les Qunari ont complètement abandonné le terme Kossith pour se désigner, désormais presque personne à Thédas ne le connaît.
Le Qun est une doctrine à la fois religieuse et philosophique qui dicte chaque aspect de la société Qunari, en faisant un modèle d'ordre et d'efficacité. La société est un tout, une entité vivante unique dont la santé et le bien-être relèvent de la responsabilité de chacun. Chaque personne qui compose cette entité ne représente qu'une infime partie d'un tout et n'est pas important en tant qu'individu. Un Qunari fera toujours passer l’intérêt de l’ensemble avant le sien, le concept de famille lui est étranger, même son nom n'a pas d'importance, il s'identifie par son titre. On le voit par exemple dans Dragon Age Origins lorsqu'on rencontre Sten qui porte le nom de son rang dans l'armée. Les Qunari utilisent parfois des surnoms.

La voie du Qun repose sur deux concepts :
  • La maîtrise (issqun) : "connaître une chose, c'est la comprendre, comprendre pourquoi elle est, ce qu'elle est, et ce qu'elle n'est pas. Connaître une chose, c'est posséder le pouvoir de la maîtriser, ce n'est que dans le manque de connaissance que réside la faiblesse."

  • L'équilibre (aqun) : exister sans équilibre, c'est tomber, se briser, succomber. Seul l'équilibre permet d'atteindre la véritable stabilité. Lorsque l'on est stable, on est libre d'écouter et de savoir. Avec le savoir, on devient fort. Avec la force, on devient de l'acier. Et comme l'acier, on endure."

Selon l'enseignement du Qun, tout être vivant a une place et un but dans le monde, et c'est uniquement lorsqu'il est à sa place et maîtrise son être que l'équilibre peut être atteint. Si cet équilibre venait à s'altérer, il subirait aussitôt mille souffrances. La maitrise de soi est donc le premier et le plus important des objectifs de sa vie.
L'existence est un choix.
Il n'y a pas de chaos dans le monde, mais de la complexité.
La connaissance de la complexité est la sagesse.
De la connaissance du monde découle la connaissance de soi.
La maîtrise de soi est la maîtrise du monde. La perte de soi est la source de la souffrance.
Souffrir est un choix et nous pouvons le refuser.
Nous détenons le pouvoir de créer le monde comme de le détruire.

Ashkaari Koslun

La stricte adhésion à ses enseignements passe avant tout concept de liberté individuelle. Pour cette raison, le Qun ne permet pas l'existence de religions.
Lorsque le Qun est devenu loi, les temples que les kossith avaient construits pour honorer leurs dieux animistes furent détruits et leurs prêtres rééduqués ou poussés à l'exil. Tout culte d'un ou de plusieurs dieux, comme le Créateur, est interdit et est arrêté par la violence si nécessaire.
Haut de pageRetour aux Mythes et Religions


Le Triumvirat

Blason QunariLe Qun régit la structure gouvernementale des Qunari. Ils sont dirigés par le Triumvirat, ou "Salasari" en langue Qunlat. Le Triumvirat est composé de trois individus qui représentent une trinité parfaite, l'un n'est rien sans les deux autres : Arishak le corps, Arigena l'esprit et Ariqun l'âme sont les trois piliers de la société Qunari.


Dragon Age Le Triumvirat
Images issues de Heroes of Dragon Age

Le corps : l'armée

Le corps ou Antaam en Qunlat comprend les bras, les jambes, les yeux et les oreilles, tout ce dont ont besoin les Qunari pour interagir avec le monde. Il est dirigé par l'Arishak, qui est toujours un homme. Il est responsable de la protection et de la sécurité de la société, ainsi que de son expansion. Les Qunari pensent que chaque sexe est adapté et plus efficace pour un certain type de travail ; seuls les hommes peuvent être des guerriers professionnels, aussi les membres de l'Antaam sont-ils des hommes.

D'après Iron Bull, si une femme Qunari veut vraiment se battre et a un don pour cela, elle devient une Aqun-athlok (née sous un genre mais vivant sous un autre). L'Aqun-athlok rejoint les guerriers et est considérée et traitée comme un homme.
L'armée est également responsable des relations avec les étrangers.

Dragon Age l'Arishak
L'arishak

L'esprit : les travailleurs

L'esprit gère l'aspect industriel, agricole et commercial du gouvernement Qunari. Il veille à une distribution équitable et au maintien de la santé dans la communauté. Les marchands et les artisans sont chargés de produire tout ce dont a besoin un Qunari, que ce soit les armes, les matériaux de construction ou la nourriture. L'esprit est dirigé par l'Arigena, qui est toujours une femme.

L'âme : les prêtres

L'âme est une sorte de clergé en perpétuelle recherche d'une meilleure compréhension de l'être et du monde, il exhorte le corps et l'esprit à lutter sans relâche pour atteindre la perfection. Il veille à l'enseignement des Qunari et à faire progresser la science. Il est représenté par l'Ariqun, qui peut être un homme ou une femme. L'Ariqun commande deux sections :
  • Les Tamassrans, "Celles qui parlent" en Qunlat, sont toujours des femmes et contrôlent le programme de reproduction sélective des Qunaris, élèvent tous les enfants, les évaluent à l'âge de 12 ans et leur attribuent officiellement une place. Elles s'occupent aussi des Qunaris qui ne sont pas aptes mentalement ou physiquement. Les Tamassrans exercent une influence considérable.

  • Les Ben-Hassrath, "Le cœur de la multitude" en Qunlat, forme une sorte de police secrête d'hommes ou de femmes qui veille à ce que tous suivent bien le Qun. Les Ben-Hassrath sont divisés en trois branches distinctes, chacune supervisée par un prêtre ou une prêtresse :

    • La branche des "questions dangereuses" dirige la grande majorité des opérations de renseignement et de sabotage.

    • La branche des "actions dangereuses" est responsable de l'application des lois. Leurs agents ne quittent pratiquement jamais le territoire contrôlé par les Qunari, mis à part pour traquer les déserteurs.

    • La branche des "intentions dangereuses", dirigée par une prêtresse appelée la Viddasala, "Celle qui convertit" en Qunlat, gère la conversion d'étrangers, la rééducation de dissidents Qunari ainsi que la collecte et la mise en quarantaine de toute magie. Ceux qui résistent à l'endoctrinement des Ben-Hassrath sont considérés comme des malades pouvant être soignés. Ils sont emmenés aux temples "viddathlok", destinés aux soins et à la convalescence. Là-bas, on leur administre un poison appelé qamek, qui brise leur volonté et les transforment en créatures presque sans esprit, "viddath-bas" en Qunlat. Ceux qui en ressortent sont comme métamorphosés, les plus résistants ne reviennent jamais.

Dragon Age Viddasala Tamassran

Dragon Age la Viddasala
La Viddasala dans Dragon Age Inquisition, DLC Intrus
Haut de pageRetour aux Mythes et Religions


Les Tal-Vashoth

Pour ceux qui croient au Qun, le manque de libertés individuelles n'a pas d'importance, ils trouvent réconfort et stabilité dans l'ordre. Mais pour ceux qui privilégient la liberté au détriment de l'amélioration de la société, cette vie peut vite devenir insupportable, les poussant à rejeter le Qun.

Les Qunari qui sont nés en dehors du Qun sont appelés "Vashoth", ce qui signifie "les gris". De même, ceux qui abandonnent volontairement le Qun sont appelés "Tal-Vashoth", "les véritables gris". Ils sont condamnés à l'exil, car ils n'ont pas leur place parmi les Qunari. Nombreux sont ceux qui se retournent contre la société qui les a bannis. La plupart des Tal-Vashoth sont d'anciens soldats, ils louent leurs services au plus offrant en tant que mercenaires.
De nombreux Tal-Vashoth conservent l'attitude des Qunari envers les cultures et les idées étrangères. Ils ne sont pas disposés à s'adapter pour vivre en leur sein, et ont donc recours à une vie de banditisme. Lorsqu'ils attaquent des Qunari, ils s'en prennent généralement aux civils les plus faibles, car ils ne sont pas assez nombreux et unis pour faire le poids face à l'armée Qunari.
Les Qunari considérent que les mercenaires sont pires que les bandits car ils vendent les restes de leur âme et de leur honneur pour de l'argent.

Dragon Age Tal-Vashoth
Des Tal-Vashoth dans Dragon Age 2

De nombreux Tal-Vashoth se coupent les cornes pour avoir l'air plus fort et effrayant. En effet, dans la société Qunari, les rares personnes qui naissent sans cornes sont considérées comme spéciales et se voient souvent attribuer des rôles prestigieux dans la société Qunari, comme par exemple les Ben-Hassrath. Les mages, ou Saarebas en Qunlat, se font couper les cornes pour avertir de leur dangerosité.

Les mages sont tolérés par les Tal-Vashoth, mais ils sont toujours considérés avec suspicion car ils manquent d'entraînement et peuvent donc être dangereux pour leur entourage.

Les Tal-Vashoff risquent leur vie en tant que fugitifs du Qun. S'ils sont attrapés, ils sont immédiatement rééduqués par les Ben-Hassrath, comme tout autre dissident.
Haut de pageRetour aux Mythes et Religions


Notes et codex

- Les Qunari
- Les Qunari - Asit tal-eb
- Les Qunari - Saarebas
- Le Qun
- Qunari de races diverses
- Les Ben-Hassrath
- Les rééducateurs Ben-Hassrath
- Qunari : les Ben-Hassrath
- Tamassrans Qunari
- Par Vollen : le septentrion occupé
- Le psaume de l'âme
- La Viddasala
- Tal-Vashoff
- Les "Gris" Vashoff
- Forum Questions about the Qunari
- Forum Why is Kossith an inaccurate term ?

Sources : wiki US, The world of Thedas, les codex, les notes, les jeux...
Lien des images Heroes of Dragon Age : Sperasoft


Haut de pageRetour aux Mythes et Religions

Aucun commentaire: