Codex Dragon age origins : Personnages



EntréeDétails
162(DLC)
157
Alistairrencontrez Alistair à Ostagar
163(DLC)
158
Reine Anoraobtenu en voyageant vers Lothering, après la cinématique d'Anora, Loghain et Teagan
164(DLC)
159
Bhelen Aeducanobtenu en entrant au cornal roturier d'Orzammar, après la cinématique
165(DLC)
160
Sa Majesté Cailan Theirinrencontrez Cailan à Ostagar
166(DLC)
161
Dame Cauthrienobtenu après la bataille d'Ostagar
167(DLC)
162
Connor Guerrinrencontrez Connor au château de Golefalois (étage principal)
168(DLC)
163
(nom du chien)recrutez le chien :
- Scénario humain noble : effectuez la quête "Mâtin malin"
- obtenu après la rencontre avec le chien en voyageant en direction de Lothering, si vous l'avez sauvé pendant la quête "Le chien mabari" à Ostagar
169(DLC)
164
Duncanrencontrez Duncan pendant le scénario d'origine
170(DLC)
165
Iarl Eamon Guerrinobtenu lorsque Alistair vous parle du Iarl Eamon après la bataille d'Ostagar
171(DLC)
166
Sa Majesté Endrin Aeducan- Scénario humain noble : examinez le buste du roi Endrim dans la chambre du garde
- parlez au garde devant Orzammar
172(DLC)
167
Flémethobtenu après la bataille d'Ostagar
173(DLC)
168
Frère Ferdinand Génitiviparlez à Weylon dans la maison de frère Genitivi au au quartier marchand de Denerim
174(DLC)
169
Chevalier-capitaine Greagor- Scénario Mage : obtenu automatiquement au début
- rencontrez Greagor à la Tour du Cercle
175(DLC)
170
Son Excellence Pyral Harrowmontobtenu en entrant au cornal roturier d'Orzammar, après la cinématique
176(DLC)
171
Iarl Rendon Howe- Scénario humain noble : rencontrez Howe
- obtenu après la 1ère cinématique avec Howke
177(DLC)
172
Premier enchanteur Irving- Scénario Mage : obtenu automatiquement au début
- parlez avec Greagor à votre première arrivée à la Tour du Cercle
178(DLC)
173
Iarles Isoldediscutez avec le Bann Tegan ou Ser Perth pour qu'ils vous parlent de la Iarles Isolde, ou rencontrez la au village de Golefalois
179(DLC)
174
Lélianarencontrez Leliana au Refuge de Dane à Lothering
180(DLC)
175
Loghain Mac Tirobtenu quand le roi Cailan vous parle de Loghain à Ostagar
181(DLC)
176
Morriganrencontrez Morrigan dans les terres sauvages de Korcari
182(DLC)
177
Oghrenobtenu quand Oghren vous rejoint avant d'aller dans les Tréfonds à la recherche de Branka
183(DLC)
178
Shalerencontrez Shale dans le village de Cordoan - DLC Le prisonnier de la pierre
184(DLC)
178
Stenrencontrez Sten à Lothering
185(DLC)
179
Bann Teagan Guerrinobtenu en voyageant vers Lothering, après la cinématique d'Anora, Loghain et Teagan
186(DLC)
180
Valendrian- Scénario elfe citadin : parlez avec Duncan et Valendrian
- rencontrez Valendrian au Bascloître de Denerim pendant la quête "Troubles au Bascloître"
187(DLC)
181
Wynnerencontrez Wynne à Ostagar ou à la Tour du Cercle
188(DLC)
182
Archiviste Zathrianrencontrez l'Archiviste Zathrian au campement dalatien
189(DLC)
183
Zévran Arainaiobtenu après la cinématique où Loghain embauche Zévran
190(DLC)
184
Versipelleparlez avec Zathrian dans le campement dalatien


162 - Alistair

"L'Enclin a ça de bon qu'il resserre les liens entres les hommes."

Alistair était templier novice lorsque Duncan le recruta parmi les Garde des ombres; ou, comme Alistair a coutume de dire, le sauva.

Sa mère, servante, mourut lorqu'Alistair était encore en bas âge. Ce fut pour un temps Eamon Guerrin, iarl de Golefalois, qui l'éleva.

Isolde, son épouse, ne pouvait concevoir qu'une raison pour justifier cet intérêt envers le rejeton d'une servante: c'était celui de son mari. Aussi insista-t-elle pour qu'il fût envoyé à la Chantrie.

Pourtant les soupçons d'Isolde n'étaient pas fondés. Alistair n'était pas le fils d'Eamon, mais du roi Maric. Le iarl l'avait recueilli sous son aile pour cacher son existence à la reine Rowan, soeur d'Eamon.

Alistair est fasciné par la magie alors même que son existence est vouée à en combattre les aspects les plus sinistres. Il affectionne les pierres runiques étranges et les croquis de créatures ésotériques.

Haut de page



163 - Reine Anora

"Nos prédécesseurs nous ont fait le don de la liberté. Sachons le chérir."

Fille unique du héros de guerre Loghain Mac Tir, Anora n'a jamais été de ceux qui restent, effacés, en arrière-scène. Il est de notoriété publique que durant les cinq années du règne d'Anora et Cailan, c'était elle qui tirait les ficelles. Les féreldiens, nobles comme roturiers, ont beaucoup d'estime envers elle qu'envers son époux. Elle jouit également d'un respect non feint parmi les autres nations. Ainsi, l'impératrice Célène d'Orlaïs déclara à son sujet: "Anora de Férelden est une rose esseulée parmi les ronces."

Elle envoya sa servante Erlina au domaine du iarl Eamon pour supplier le Héros de l'aider à échapper au iarl Howe; mais en quittant déguisés, le domaine de ce dernier, ils tombèrent dans une embuscade tendue par dame Cauthrien, venue arrêter le meurtrier de Howe.

Haut de page



164 - Bhelen Aeducan

« L’heure est a l’action, non aux débats oiseux »

Troisième des enfants du roi Endrin, Bhelen est toujours passé, a tous points de vue, pour le dernier de sa famille. Ni héritier, ni fils préféré, ni même aussi accompli que ses frères, Bhelen n’avait guère de notable que sa faculté a s’épargner les ennuis.

Haut de page



165 - Sa Majesté Cailan Theirin

"J’espérais une guerre pareille aux légendes ! Un Roi qui s’allie aux Gardes des Ombres contre un dieu dévoyé !"

Fils du légendaire Maric Theirin, Cailan fut le premier roi féreldien en plusieurs générations à naître libre du joug étranger. Depuis la mort de son père, il a occupé le trône, la reine Anora à ses côtés.

Il a péri à Ostagar en même temps que Duncan.

Haut de page



166 - Dame Cauthrien

« Nous savons à qui vont notre honneur et notre loyauté. »

C’est par la force des choses que Cauthrien se mit au service de Loghain : issue d’une famille pauvre, elle travaillait à la ferme lorsqu’elle vit un homme à cheval, attaqué par plusieurs bandits. Elle accourut à son aide et découvrit plus tard que l’homme en question était le grand, l’héroïque Loghain. Malgré le jeune âge de l’enfant, il la recueillit, lui offrit un poste dans la hiérarchie militaire qu’elle gravit à la force de sa détermination. Sa plus grande fierté fut d’être nommée commandant du Bouclier de Maric, les soldats d’élite de Loghain.

Haut de page



167 - Connor Guerrin

« J’ai l’impression de dormir, mais en fait non. »

Alors que la plupart des banns et iarls de Férelden trainent derrière eux leurs enfants au Conclave dans l’espoir de les marier, Connor n’est jamais sorti de Golefalois, et ce pour une bonne raison : il a le don de magie. La loi voudrait qu’au premier signe, il soit confié au Cercle des mages, abandonnant ainsi son droit de succession. En lieu et place, l’enfant a vécu reclus, incité à refouler ses dons… ce qui a eu des conséquences désastreuses.

Tous les mages sont pareils à des balises attirant l’attention des esprits de l’Immatériel. Pour cette raison, ils sont formés et mis à l’épreuve par le Cercle, afin de veiller à ce qu’ils puissent repousser les attaques des esprits maléfiques cherchant à pénétrer dans le monde de la chair. Faute d’avoir été formé, Connor n’a pas su résister aux assauts d’un puissant démon qui a déchiré le Voile.

Haut de page



168 - (nom du chien)

« Le mabari est assez intelligent pour parler et assez sage pour s'en abstenir. »

-- Proverbe féreldien

si le/la garde des ombres n'est pas humain(e) noble...
Le Héros trouva ce Mabari au campement d'Ostagar. Son Maître avait péri dans les terres sauvages et le Mabari avait contracté une maladie à trop mordre les engeances au combat. Le Mabari semble désormais avoir élu le Héros pour maître: c'est vers lui qu'il est allé après la bataille d'Ostagar, pour l'avertir que les engeances se préparaient à attaquer.

si le/la garde des ombres est humain(e) noble...
Le chien recueilli par le/la garde des ombres a un pedigree plus vieux que Hautecime et une propension certaine à faire enrager les cuisiniers.

Haut de page



169 - Duncan

« Hommes et femmes de toutes races, guerriers et mages, barbares et rois… les gardes des ombres ne reculèrent devant aucun sacrifice pour repousser les ténèbres… et ils triomphèrent. »

Comme bien d’autres, Duncan dut renoncer a son nom en rejoignant les gardes des ombres, pour signifier son affranchissement. En ce cas précis, toutefois, ce fut une commodité : élevé par une mère des Anderfels et un père de Tevinter, il aurait passé son enfance dans les Marches libres ainsi qu'à Orlaïs. Les siens étaient partout, mais il n’avait de foyer nulle part.

Il reçut la tâche surhumaine de diriger les Gardes des ombres de Ferelden, un royaume qui avait banni cet ordre deux siècles plus tôt. C’est donc en butte aux soupçons et à l’hostilité des gens du cru qu’il entreprit de trouver des recrues.

Il mourut au combat aux cotes du roi Cailan, en extrême infériorité numérique face aux engeances d’Ostagar.

Haut de page



170 - Iarl Eamon Guerrin

"La noblesse a son corollaire d'obligations. Tout ce qui nous appartient, y compris notre vie, nous le devons à notre terre et notre peuple."

Oncle maternel du roi Cailan, le iarl Eamon est l'un des plus proches conseillers de sa majesté. Si Golefalois ne brille ni par sa taille, ni par son opulence, c'est néanmoins un lieu stratégique de première importance : la forteresse garde le col du Ponant qui mène en Orlaïs, ainsi que la principale route commerciale entre Férelden et Orzammar. Ironisant sur cet homme intègre mais peu charismatique, le roi Cailan a un jour déclaré : "mon oncle Eamon est un homme dont on ne peut dire que du bien... pour peu que l'on en dise quelque chose."

Il a contracté quelque mystérieuse maladie contre laquelle même la magie s'est révélée impuissante.

Et pour cause : Eamon avait été empoisonné par un mage de sang, Jowan, qui se prétendait aux ordres du Tiern Loghain. Le iarl n'a dû son salut qu'à une mesure providentielle : la découverte de la Sainte urne cinéraire, relique d'Andrasté en personne.
Ces affaires de succession réglées, Eamon s'en est retourné à Golefalois pour préparer les défenses du château en prévision de l'Enclin.

Haut de page



171 - Sa Majesté Endrin Aeducan

"Je n'appellerais pas la désobéissance aux traditions de notre peuple un détail politique !"

Endrin de la maison Aeducan descend en droite lignée du haut Aeducan, le plus grand guerrier qu'Orzammar ait connu, vainqueur des engeances durant le premier Enclin. Puîné du roi Ansgar Aeducan, il devint l'héritier après la mort de son frère durant une Lice.

Ce souverain adulé de ses sujets a notamment rétabli le contact avec la cité de Kal Sharok, seule autre rescapée du vaste empire nain d'antan.

Haut de page



172 - Flémeth

"Celui qui refuse l'évidence n'est pas moins sot que celui qui accepte le mensonge."

A en croire la légende, le bann Conobar prit pour femme une superbe demoiselle dotée d'un talent secret pour la magie : Flémeth de Hautecime. Pendant un temps, la vie fut douce pour le couple, jusqu’à l'arrivée d'Osen, poète qui captura de ses vers le coeur de la belle.

Ils sollicitèrent l'aide des Chasinds et se cachèrent dans les terres sauvages pour échapper au courroux de Conobar. Un jour, la nouvelle leur parvint que Conobar était sur son lit de mort; sa dernière volonté était de revoir Flémeth.

Hélas, ce n'était qu'un piège que leur tendait le bann. Conobar tua Osen et emprisonna Flémeth dans la plus haute tour du château. Éperdue de douleur et rage, celle ci invoqua ici-bas un esprit pour se venger de son époux. Mais si sa vengeance eut bien lieu, ce ne fut pas de la façon qu'elle attendait : l'esprit s'empara d'elle et en fit une abomination, créature démente et pervertie qui massacra Conobar et tous ses hommes avant de s'en retourner aux terres sauvages.

Un siècle durant, Flémeth conspira à ravir les hommes des Chasinds afin d'engendrer autant de filles monstrueuses, d'innommables entités dont la seule vue suffisait à figer le coeur d'effroi. A la tête d'une armée de Chasinds, ces sorcières de Korcari attaquèrent les tribus alammari mais furent vaincues par le héros Cormac; on dit que toutes furent brûlées, mais il se murmurent parmi les gens des terres sauvages que Flémeth est toujours vivante quelque part dans les marais, et que ses filles et elle continuent à ravir les hommes qui ont le malheur d'approcher.
La mère de Morrigan a effectivement ravi - à la mort - les derniers Gardes des ombres au sommet de la tour d'Ishal; mais l'identité, la nature de Flémeth reste un mystère.
A la demande de Morrigan, Flémeth a été passée par le fer. Du moins en apparence...

Haut de page



173 - Frère Ferdinand Génitivi

"Puisque tout enfant de la Chantrie se doit de propager le Cantique aux quatre coins du monde, je me suis fixé pour tâche de sillonner ce monde autant que possible. Le Créateur ne peut nous demander l'un sans l'autre."

-- Extrait de "A la poursuite du savoir : pérégrinations d'un érudit chantriste" de frère Génitivi.

Frère Génitivi est l'un des érudits les plus célèbres de la Chantrie, grâce surtout aux récits de ses voyages partout en Thédas; récits qui selon bon nombre de ses contemporains, relèvent de la fiction.

Ses voyages et son naturel curieux le poussèrent à étudier les croyances populaires, ce qui le porta à croire qu'il était en mesure de retrouver le plus légendaire des artefacts : la Sainte urne cinéraire. Il annonça qu'à force de recouper les légendes des régions que l'urne avait traversées de Minrathie jusqu'à sa cachette, il avait réussi à remonter sa trace.

Il faut croire qu'il disait vrai. La dernière demeure d'Andrasté se trouvait au sommet d'une montagne isolée.

Il s'en revint à Dénérim, un peu défraîchi, et obtint fonds et main-d’œuvre pour organiser une expédition afin d'étudier le temple renfermant l'Urne.

Haut de page



174 - Chevalier-capitaine Greagor

"Ce sont les innocents de Férelden qui m'importent. Je suis prêt à donner ma vie et celle de n'importe quel mage pour les protéger."

Résolu et taciturne, le chevalier-capitaine templier Greagor a passé tant d'années à la tour du Cercle qu'on le prend souvent à tort pour un membre à part entière.

Haut de page



175 - Son Excellence Pyral Harrowmont

"Nul n'acquiert le droit au trône à la naissance. Le régent peut recommander un successeur, mais, c'est à l'Assemblée de décider qui sera le prochain roi."

Les Harrowmont sont l'une des plus anciennes maisons nobles d'Orzammar. Pyral Harrowmont, conseiller le plus proche du roi Endrin, est connu pour ses talents d'administrateur ainsi que de médiateur dans les joutes, verbales et parfois physiques, de l'Assemblée.

Haut de page



176 - Iarl Rendon Howe

"La guerre civile semble inévitable, malgré l'engeance. Quelle pitié."
"Nous chevaucherons sus à l'ennemi comme au bon vieux temps, n'est-ce pas mon ami ?"


Le comté d'Amaranthine s'étend le long de la sinueuse côte nord-est de Férelden, bordé par la tumultueuse Mer d'écume où les eaux les plus chaudes du nord provoquent des tempêtes subites et violentes. Telles sont les terres de Rendon Howe.

Né sous l'occupation, il rejoignit les rebelles du prince Maric comme bien des nobles de l'époque. C'est ainsi qu'à la sanglante bataille du Fleuve blanc, il guerroya aux côtés du jeune Bryce Cousland et de Lionas Bryland, qui deviendraient respectivement tiern de Hautecime et iarl des Marches du sud. De toute l'occupation, ce fut la plus catastrophique des défaites, dont seulement une cinquantaine de rebelles en réchappèrent.

Bien que le roi Maric l'ait décoré pour sa valeur, Howe suscite parmi ses pairs une aversion quasi unanime en raison de ses manières peu amènes.

Haut de page



177 - Premier enchanteur Irving

"Le Cercle perdurera et nous sortirons grandis de cette tragédie, plus forts et plus sages."

Nul office à la tour du Cercle n'est plus important que celui de Premier enchanteur. Le détenteur de ce titre se doit d'être administrateur compétent, mais aussi mentor, chef et parent de substitution pour tous les mages de la tour.

Irving a fait ses preuves à tous ces égards et plus encore. La plupart des apprentis savent qu'à la tour, il ne se passe pas grand chose à l'insu d'Irving. Quand un templier fait l'objet de quelque farce magique de la part des apprentis, le Premier enchanteur sait satisfaire les deux parties, distribuant paroles d'apaisement d'un côté et louanges de l'autre.

Haut de page



178 - Iarles Isolde

"Qui rapporte la Sainte urne de notre Dame recevra toute l'estime de Golefalois et les richesses dont je dispose."

Sous l'occupation, le comté de Golefalois fut source de problèmes perpétuels pour l'empereur Reville ; puisque chaque nouveau compte-rendu faisait entrer l'empereur dans d'effroyables accès de colère, la cour, disait-on, avait pris l'habitude d'empoisonner les messagers avant qu'ils ne livrent leur missive. La famille d'Isolde fut la dixième à qui échut la lourde tâche de gouverner Golefalois ; dans la mesure où la plupart des iarls précédents avaient été assassinés par leur bann ou décapités par leur empereur, le poste n'attisait guère les convoitises.

C'est dans ce contexte qu'Isolde rencontra Eamon, sans s'apercevoir qu'il était l'héritier légitime du domaine de son père, et s'éprit bientôt du résistant... quand bien même c'était à sa famille à elle qu'il résistait. Par romantisme et une certaine dose d'inconscience, elle tint à rester avec Eamon lorsque le reste de sa famille fut chassé.

Lorsque son fils unique manifesta les premiers signes d'aptitude magique, Isolde tenta de les étouffer, sachant que le Cercle le lui arracherait si l'affaire s'ébruitait. Elle engagea un mage apostat pour entreprendre en secret son éducation magique, sans se douter que le tuteur avait été payé pour empoisonner son mari. Eamon tomba malade et Connor, désespéré, tenta de le guérir par la magie, ce qui eut pour seul résultat d'attirer l'attention d'un démon.

Haut de page



179 - Léliana

"Au sein du cloître, loin de l'agitation des grandes villes, j'ai trouvé la paix. Et dans cette sérénité, j'entendais le Créateur".
"Avec vous ... à errer librement sur les routes, à tout ignorer de ce qui nous attend demain... Je me sens revivre."

Une soeur converse de la Chantrie capable de faire mordre la poussière à des mercenaires chevronnés, voilà qui est déjà peu commun... mais si en plus elle affirme que c'est le Créateur en personne qui l'envoie affronter des engeances, l'affaire prend un tour proprement extraordinaire.

Elle rejoignit Alistair et le Héros à Lothering en leur donnant l'assurance qu'elle se montrerait utile.

Toutefois, Léliana cachait bien son jeu: Orlésienne, elle avait passé le plus clair de son temps à poursuivre une carrière de barde, ces ménestrels doublés d'assassins et d'espions que les nobles de Val Royaux emploien au gré de leurs complexes intrigues.

Sa conversion à la Chantrie n'était pas due uniquement à l'insatisfaction que lui procurait sa vie de barde ; victime d'un coup monté par son mentor, elle avait dû s'enfuir afin d'éviter d'être exécutée pour trahison.

Aux oreilles de Léliana, le cloître de Lothering qui l'a recueillie et les symboles d'Andrasté ont une résonance toute particulière.

Haut de page



180 - Loghain Mac Tir

"La guerre est chose cruelle. Les braves qui ont combattu aux côtés de Maric ne le savent que trop. Nul n'est innocent ; le sang et les cadavres sont la seule aune de justice."

Loghain naquit fermier, sous le joug de l'occupation étrangère. Dès son plus jeune âge, il rejoignit la résistance et y démontra tout l'étendue de son génie tactique. Il se lia d'une profonde amitié avec le prince Maric, dernier héritier légitime du trône féreldien; prenant conjointement la tête des rebelles, tous deux parvinrent à bouter les forces de l'Empire orlésien hors de Férelden. Anobli par Maric, Loghain tient aujourd'hui du symbole, celui des idéaux féreldiens de dur labeur et d'indépendance.

Durant la bataille d'Ostagar, il se replia en abandonnant à la mort le roi Cailan et le Gardes des ombres.

Il s'en retourna ensuite à Dénérim s'autoproclamer régent devant la reine Anora, sa fille et exigea au grand dam des banns que Férelden se rallie à sa bannière pour affronter les engeances.

Ses actes provoquèrent une guerre civile. Les partisans de Loghain se retrouvaient aux prises avec leurs voisins qui reprochaient à Loghain la mort du roi ou cherchaient tout simplement à profiter de ce trône laissé vacant.

Haut de page



181 - Morrigan

"Contes et légendes ne sont que fantasmes. Souffrez vous donc de penser par vous même ?"

A son propos, Morrigan reste avare en paroles. Elle ne nie pas être sorcière des terres sauvages, mais tout le reste baigne dans le flou.

Sa mère prétend être Flémeth. Si tel est le cas, Morrigan pourrait bien être une sorcière très puissante, car les filles de Flémeth décrites dans les contes sont des femmes difformes et perverties capable de faire mourrir d'effroi un homme. Elle a été contrainte d'accompagner les Gardes des ombres survivants, dont Flémeth avait sauvé la vie à la tour d'Ishal.

A la veille de la bataille contre l'archidémon, elle fit une proposition aux Gardes des ombres: si elle se faisait imprégner, elle serait en mesure de capturer l'âme de l'archidémon à sa mort. Ce faisant, le garde des ombres qui avait porté le coup fatal survivrait.

Morrigan a la critique facile, envers elle-même autant qu'autrui. Très exigeante quant à son apparence, elle porte un amour candide aux bijoux.

Haut de page



182 - Oghren

"Je ne dis pas que je devrais être votre cavalier au bal d'investiture de son altesse, mais dans les Tréfonds, vous pouvez compter sur moi."

Oghren de la maison Kondrat était jadis un guerrier prometteur. Sa maison avait beau être assez modeste, bon nombre de ses membres, Oghren compris, avaient remporté des victoires notables et jouissaient d'un prestige ascendant. Lorqu'une famille argentée mais manquant de connexions politiques offrit sa fille ne mariage, sa famille accepta l'union. C'est alors que tout changea.

Son épouse, Branka, fut nommée Haute pour ses accomplissements. Tous les Kondrat rejoignirent la nouvele maison Branka... et disparurent avec elle dans les Tréfonds.

Au fil du temps, il devint manifeste qu'Oghren avait été abandonné et celui-ci devint la risée d'Orzammar. Il s'adonna à la boisson, ce qui n'arrangea rien. Ivre et humilié, il défia en Lice d'honneur un autre guerrier qui l'insultait et le tua alors que le combat devait se dérouler au premier sang. En guise de punition, il fut destitué de sa maison et interdit de port d'arme, seul et unique sort pire que l'exil pour un guerrier.

Le/la garde des ombres monta une expédition pour secourir Branka et la retrouva ainsi que l'Enclume du néant pour laquelle elle avait conduit à la mort sa maisonnée.

Oghren aime faire subir à son palais les assaults d'alcools toujours plus rares, plus puissants et plus mortels. Une habitude qui ne l'a pas aidé.

Haut de page



183 - Shale

Shale est un golem : un corps de pierre monolithique animé par l'esprit d'un nain. Inventé par le Haut Caridin, ce procédé nécessite un artefact nommé Enclume du néant. Les golems sont d'une extrême robustesse et n'ont pas leur pareil pour broyer ou éventrer tout ce qui leur barre la route. S'ils ont des mages pour alliés, ils améliorent également leurs capacités magiques.

Haut de page



184 - Sten

"C'est que votre vie est enviable, ou votre moralité pitoyable, si vous ne connaissez pas le remords."

Le grand septentrion est un lieu isolé, fait de jungles luxuriantes abritant des cités que l'on dit extraordinaire entre toutes. Telles sont les terres des Qunaris, des terres qu'aucun oeil étranger ne voit jamais. Seuls les récits des trois marches exaltées contre les géants on atteint le sud... et plus récemment, Sten.

Jamais les habitant de Lothering n'avaient eu sous les yeux plus étrange spectacle que ce géant stoïque, jusqu'à l'arrivée de l'Enclin.

Il avait été envoyé, en compagnie d'un petit groupe de soldats qunari, pour déterminer la nature de l'Enclin et en informer les siens. Non loin de Lothering, ils furent pris en embuscade par des engeances, ils parvinrent à repousser l'attaque, mais seul Sten survécut. Receuilli par des fermiers, il se réveilla seul et sans arme et tua toute la famille sous le coup de la panique. Comprenant qu'il avait perdu son honneur, Sten attendit la venue des villageois et se rendit en attendant la mort.

Après avoir retrouvé son épée et son honneur, Sten décida de faire route et front commun avec le Héros face à l'archidémon.

Sten est un amateur d'art éclairé. Pour étonnant que cela paraisse, ce n'est là que le reflet de la discipline qunari: il respecte l'artiste pour sa maîtrise du pinceau, pour la régularité et la précision des ses coups.

Haut de page



185 - Bann Teagan Guerrin

"Les banns ne se soumettront pas sur votre seul exigence !"

Frère cadet du iarl Eamon de Golefalois et oncle du roi Cailan, Teagan est bann de Galdée, minuscule province de Golefalois encastrée entre les Dorsales de givre et le lac Galenhad. Le bann Teagan évite soigneusement la cour de Dénérim, sauf lorqu'il part chasser avec son neveu, et ne fait que rarement entendre sa voix au Conclave: il laisse les affaires politiques à son frère.

Haut de page



186 - Valendrian

"N'oubliez jamais que notre force réside dans le respect de nos traditions et de nos semblables."

Tout bascloître a son hahren, son doyen. C'est lui qui a la charge d'organiser les mariages des sans-familles, de négocier avec les gardes en cas de problème, d'agir en tant que maire et oncle de substitution pour tous les habitants du bascloître.

Comme bien des choses, ce titre est un vestige du temps d'Arlathanan: le hahren n'est pas forcément le plus ancien de la communauté, ni même nécessairement vieux. La tradition accorde ce rôle à l'âme la plus ancienne, la plus sage, la plus intelligente et la plus sereine. Valendrian n'avait qu'une trentaine d'années lorsqu’il fut nommé hahren du bascloître de Dénérim.

Il a failli être déporté à Tévinter par des esclavagistes, mais le Héros l'a sauvé.

Haut de page



187 - Wynne

"Il est tout à fait normale songer aux divers sévices que l'on compte infliger à ses ennemis, mais de là à en parler...ce serait inconvenant."

Les talents de Wynne, curatifs en particulier, se manifestèrent dès son plus jeune âge. Elle était appréciée de tous ses mentors, reconnue comme une élève exceptionnellement douée. Même les templiers qui la surveillaient été forcés de le constater: elle représentait le meilleur du Cercle. C'était une femme intelligente dont le jeune âge cachait une assurance et une maturité surprenante.

Elle passa bien des années à former des apprentis au Cercle; ses confrères la tenaient en si haute estime qu'on lui demanda de succéder à Irving au poste de Premier enchanteur, mais elle objecta qu'elle n'avait aucun désir, de gravir les échelons. Lorsque l'appel aux armes du roi Cailan parvint à la tour. Wynne se porta volontaire pour se rendre à Ostagar.

Pour Wynne, la lecture est la porte de la compréhension. Érudite de coeur, elle considère que toute phrase couchée par écrit revêt un caractère sacré.

Haut de page



188 - Archiviste Zathrian

"Malgré toute notre magie et nos pouvoirs, nous ne faisons que retarder l'inévitable."

Il est dit que les elfes vivaient en Férelden bien avant toutes les autres races. Si, hélas, la majeure partie de leur savoir s'est perdue dans le temps, l'Archiviste de chaque clan a pour tâche de préserver ce qui leur reste.

Zathrian est un vieil elfe austère, peu amène envers les étrangers, mais il faut dire que son clan affronte un ennemi autrement plus dangereux que la plupart.

Il y a bien longtemps, pour venger son clan d'une attaque, il invoqua une effroyable malédiction en la présence d'un esprit qu'il dirigea contre ses ennemis humains. Plutôt que de les massacrer, l'esprit les transforma en animaux monstrueux.

Au fil du temps, toutefois, les loups-garous qu'il avait créés recouvrèrent leur esprit et s'en vinrent chercher le responsable de leurs souffrances. Lors, la malédiction était sur ceux de Zathrian.

Haut de page



189 - Zévran Arainai

"Je suis fermement décidé à vous suivre jusqu'au bout. Après tout...quelqu'un doit veiller à vous éviter une mort prématurée."

Entre l'Empire tévintide, Riveïn et les Marches libres se trouve la nation d'Antiva. Peu pourvue en ressources naturelles, sa situation géographique en fait en revanche le carrefour commercial du nord ; sa capitale éponyme est la plus riche du monde. Antiva est pour ainsi dire dénuée d'armée, car sa monarchie est trop faible pour en entretenir. C'est à peine si les Antivans connaissent l'identité du roi sur le trône, dans la mesure où le véritable pouvoir est détenu par une douzaine de princes marchands, chacun possédant son armée personnelle, toujours en proie à d'âpres luttes de pouvoir.

Il serait donc aisé de croire Antiva à la merci des invasions, mais même les Qunari s'en gardent bien, et ce pour une très bonne raison : la Maison des Corbeaux.

La plus efficace, la plus redoutée et la plus riche guilde d'assassins au monde a pour foyer Antiva. Leur réputation suffit à protéger les frontières.

Ce fut Zevran qui se chargea de remplir le contrat sur Alistair et le/la garde des ombres commandité par Loghain. Deux échecs plus tard, toutefois, il se retrouvait à la merci des ses victimes présumées.

Zévran manifeste un penchant pour les nourritures terrestres. Rien que de très ordinaire pour un Corbeau antivan, mais sa jouissance est parfois plus empreinte de poésie qu'il ne le laisse entendre. Il y a dans un simple lingot d'argent ou d'or raffiné une élégance que le marteau du forgeron ne peut comprendre.

Haut de page



190 - Versipelle

A en croire l'Archiviste Zathrian, Versipelle est un loup, mais un loup possédé par un puissant esprit, responsable de la lycanthropie qui tourmente la forêt de Bréciliane. Le seul moyen de mettre fin à la malédiction est d'arracher le coeur de Versipelle, un être très puissant et vieux de plusieurs siècles, pour le rapporter à Zathrian.

Versipelle a semble-t-il deux aspects, à l'instar de la nature : le loup d'une part, sauvage et mâle...et la Dame-Sylve de l'autre, douce et féminine. Versipelle est à la fois la belle et la bête, terrible et pacifique. La Dame-Sylve a guidé les garous de Bréciliane pour qu'ils suivent son exemple et vivent en acceptant leur nature.

Haut de page


CreaturesObjetsMagie et religionCulture et histoirePersonnagesLivres et chansonsNotesCombinaisons de sortsCommandesEn rapport avec une quête

Aucun commentaire: