Dragon Age : Foi naine

Dragon Age foi naine


Les nains ne croient pas en un être suprême, le concept de culte leur est étranger. En lieu et place, ils honorent à la fois la Pierre et leurs ancêtres.


La Pierre et les ancêtres

La Pierre est le nom par lequel les nains désignent la terre elle-même. Ils prétendent être nés d'elle et se surnomment les enfants de la Pierre. Les nains parlent de la Pierre comme d'une entité vivante et changeante dotée de volonté. Ils peuvent sentir la Pierre, elle les guide dans les cavernes et les Tréfonds, permet aux mineurs d'entendre le chant du lyrium et de trouver des veines de lyrium à exploiter. Ils forgent leur maison à partir d'elle, la respectent, la craignent, la vénèrent et la remercient pour sa protection et sa générosité.

La plupart des nains vivent toute leur vie dans la Pierre. Quand ils meurent, ils disent qu'ils retournent à la Pierre.
Les Hauts et les nobles sont généralement enterrés dans des cryptes ornées, tandis que les nains ordinaires sont enfermés dans des cairns de pierre, où à défaut dans la terre. Les paroles rituelles "Atrast tunsha. Totarnia amgetol tavash aeduc" sont récitées sur leurs restes afin de rendre l'esprit à la Pierre.

Un nain qui a beaucoup accompli, un grand guerrier, un artisan renommé, ou surtout un Haut, renforce la Pierre quand il la rejoint. Il devient alors un Ancêtre, honoré et profondément respecté par tous les nains. Son esprit guide et prend soin de ses descendants pour l'éternité, ses nobles actions instruisent les nains.

Ceux qui ont fait honte à leur clan ou qui sont sans caste sont réputés affaiblir la Pierre et sont rejetés par elle. Ils sont incapables de trouver le repos et deviennent des spectres des roches ou d'autres esprits agités et souvent malveillants qui errent dans des cavernes éloignées.
Ces créatures apparaissent souvent dans les contes pour enfants nains où elles enlèvent les mineurs perdus et provoquent des éboulements, effrayant les jeunes nains pour qu'ils se comportent bien.

Les nains s'en remettent aux ancêtres pour les affaires spirituelles. Ces derniers font connaître leur volonté aux vivants par l'entremise de la Lice, une arène sacrée où les nains, en vertu d'une ancienne tradition, règlent leurs différends. La lice régle entre autres les conflits d'honneur et ceux entre les maisons nobles, les vengeances et les débats à l'Assemblée d'Orzammar.

Dragon Age la Lice

La Gangue

Les nains pensent que la Pierre n'est pas pure, qu'elle porte une corruption aussi ancienne que l'équilibre.
Pour que les nains puissent prospérer, la gangue - la roche instable, inutile - doit être retirée. La gangue exerce elle aussi une influence. Les nains doivent l'affronter, extraire ce qu'ils ont de pire. L'élite de la Légion des morts a la responsabilité de protéger la Pierre des ténèbres qui l'affligent.

Dans Dragon Age Origins, on doit affronter la partie corrompue de la pierre, l'ombre-gangue, en examinant une relique au centre du sanctuaire de la légion dans les Tranchées des morts. Cela déverrouille également l'entrée du Codex L'ombre-gangue.

Dans Dragon Age Inquisition, on découvre des tombeaux nains dans les Plaines Sifflantes en effectuant la quête Le tombeau de Fairel. Dans le tombeau des Quatre piliers il y a un livre qui mentionne Les démons de la pierre, des démons emprisonnés dans la roche. Le mot "Gangue" est gravé dans les murs. On apprend aussi que le mot Gangue est traduit en nain ancien par "déchet de la pierre" ou "esprit de la pierre impur".

Les surfaciens

Les nains qui partent en surface perdent leur affinité avec la Pierre et la faveur de leurs ancêtres. Les nains vivant sous terre les surnomment les Matelumes, aveugles à la pierre. Certains surfaciens conservent leurs croyances dans la Pierre, tandis que d'autres ne suivent aucune religion. Seule une petite minorité d'entre eux fait partie de la Chantrie.

Le nain moyen ne verra jamais la surface et aura souvent des croyances superstitieuses concernant la vie à la surface, comme la crainte de tomber dans le ciel ou que le soleil tombe.
Haut de page Retour aux Mythes et Religions


Les Hauts

Au-dessus des ancêtres se trouvent les Hauts, des nains qui ont atteint un tel mérite de leur vivant qu'ils sont élevés à un statut quasi divin. Ils sont vénérés durant leur vie comme des ancêtres vivants.

Ce titre est attribué suite à un acte de bravoure à la guerre, à une invention incroyable, ou simplement parce que le nain ou la naine incarne les idéaux et les tâches de sa caste à un degré de perfection sans précédent. Il peut aussi être accordé à titre posthume.

C'est l'Assemblée qui décide de l'élévation au rang de Haut, ce qui n'est pas une mince affaire et implique souvent de longs débats au vu des conséquences politiques.
Si la motion requise est adoptée, le nain devient un Haut, la naine une Haute. Il ou elle est élevé(e) au statut de noble avec sa famille, une nouvelle maison noble est établie à son nom, le Haut ou la Haute choisit son représentant ou dashyr en langue naine pour sièger à l'Assemblée.
Le vote d'un Haut a beaucoup de poids à l'Assemblée, même si le titre ne confère pas de pouvoir officiel. La parole d'un Haut est tenue en si haute estime qu'elle peut surpasser même la parole du roi.

Dragon Age L'assemblée d'Orzammar
L'assemblée d'Orzammar


Orzammar honore les Hauts avec des statues dans le Panthéon des Héros. On peut y voir entre autres celle de Branka dans Dragon Age : Origins, la jeune femme est devenue Haute en inventant un charbon sans fumée.
Le Panthéon des Héros est situé à l'entrée de la ville, c'est le premier panorama qu'Orzammar offre aux ambassadeurs de la surface et la dernière vision des nains qui quittent la cité sous le regard accusateur de leurs ancêtres.

On trouve aussi de gigantesques statues de Haut dans les Tréfonds.

Dragon Age les hauts
Le Panthéon des héros à Orzammar


Dragon Age : les hauts
Ce socle solitaire est taillé dans une colonne de pierre dont le sommet se perd dans l'obscurité. D'après l'inscription, la dépouille du Haut Heidrun a été ensevelie ici, sous une imposante effigie de pierre du nain légendaire.
Depuis ce point de vue, il est difficile d'évaluer l'étendue de l'hommage qui lui a été fait.

Texte du site important Monument à Heidrun l'Eclairé
Haut de page Retour aux Mythes et Religions


Le Façonnat

Les actes d'un Haut et le savoir collectif des ancêtres sont soigneusement consignés dans les Mémoires, des registres de lignée et d'actes qui répertorient toute une civilisation. C'est le Façonnat qui se charge de tenir ces archives et ainsi de préserver le savoir nain. L'histoire vivante des nains n'est pas seulement écrite, elle est forgée dans des runes façonnées avec du lyrium qui contiennent les pensées des façonneurs qui les ont élaborées. Cette tâche est considérée comme un devoir sacré

Il y a 3 types de façonnats :
- le Façonnat de la mémoire. Basé dans le quartier noble d'Orzammar, son objectif principal est d'enregistrer et de conserver les documents essentiels appelés Mémoires. C'est la branche la plus importante des façonnats.
- le Façonnat de la Pierre qui tient les registres de travail, de mariage et d'autres informations domestiques
- le Façonnat des Golems qui a en grande partie disparu.

Façonnat d'Orzammar
Le Façonnat d'Orzammar

Les façonneurs sont encouragés à voyager dans les Tréfonds et à rechercher des vérités historiques enfouies depuis longtemps, ce qui rend leur travail bien plus dangereux que celui du bibliothécaire ou du comptable moyen.
La bénédiction du Façonnat n'est donnée qu'à ceux qui marchent dans les traces de la Pierre. C'est une voie douloureuse, une voie tout sauf sûre, mais ceux qui désirent oeuvrer aux mémoires doivent tout d'abord les honorer. Apprenez la pierre, protégez-la et présentez une nouvelle histoire aux mémoires. Alors seulement, la bénédiction du Façonnat vous sera acquise.

Extrait de La vie du Façonneur

Les Nains ont confiance en l'exactitude de leurs Mémoires. Cependant, les Mémoires ont déjà été altérées à des fins politiques, les maisons de la surface sont effacées comme si elles n'avaient jamais existé. Des événements clés du début de l'histoire naine sont manquants ou mal interprêtés :
- les Titans et les Sha-Brytol du DLC La Descente
- le Thaig Primitif de la quête Expédition dans les Tréfonds
- le thaig Kal Repartha de la quête Notes dans les Plaines
- le thaig Cadash du DLC Chasse aux sorcières.

Même l'ancienne langue utilisée pour enregistrer les Mémoires n'est pas entièrement comprise, la signification de nombreuses runes est davantage le fruit des déductions que d'une traduction à proprement parler.
Haut de page Retour aux Mythes et Religions


Notes et codex

- Les parias
- Vie quotidienne à Orzammar
- Les Hauts
- Le Haut Hirol
- Hauts connus et moins connus
- Politique d'Orzammar
- La Lice
- Foi naine
- La vie du Façonneur
- La clé de la cité
- Lettres du passé
- Journal du 3ème légionnaire
- Le thaig primitif
- Les travers-banquards
- L'ombre-gangue
- Les démons de la pierre
- Inscription naines des Plaines Sifflantes
- Les runes naines
- Journal dans des ruines naines
- Journal du professeur Arberg
- Journal de Tog
- Le Puits

Haut de pageLes TitansRetour aux Mythes et Religions

Aucun commentaire: