Dragon Age : Le Panthéon elfique (suite)

le panthéon elfique



Elgar'nan

Elgar'nan est également connu sous le nom de Père de tous, Doyen du Soleil et Dieu de la vengeance.
Il dirigeait le panthéon avec la déesse Mythal.

D'après les légendes elfiques, Elgar'nan serait né d'une rencontre entre son père le Soleil et sa mère la Terre. Elgar'nan adorait passer son temps parmi la faune et la flore merveilleuse créée pour lui par sa mère, ce qui rendit son père jaloux.
Le soleil réduisit en cendres toutes les créatures de la terre, déclenchant la colère d'Elgar'nan. Il combattit son père dans le ciel et l'enfouit dans un profond abîme de la terre. Le monde fut plongé dans l'obscurité, nulle vie ne pouvait renaitre, mais l'orgueil et la soif de vengeance d'Elgar'nan était si grandes qu'il refusa de libérer son père.
C'est finalement Mythal qui réussit à lui faire entendre raison. Elgar'nan relâcha le Soleil et celui-ci, pris de remords, accepta de s'en retourner chaque nuit à la terre.
Elgar'nan et Mythal, avec l'aide de la terre et du Soleil, ramenèrent à la vie toutes les merveilles que l'astre avait détruites.

Les dalatiens pensent que le sang versé par le soleil a créé les étoiles.

Masque Elgar'nan
Représentation d'Elgarnan dans le campement dalatien de Bréciliane (Dragon Age Origins)

D'après Solas, Elgar'nan était un des mages elfes puissants élevés au rang de divinité qui asservissaient leurs semblables et les marquaient de leur vallaslin. Les anciens elfes ne faisaient pas appel à Elgar'nan pour rendre la justice, car sa fureur détruisait tout ce qu'il touchait. C'était Mythal qui rendait la justice à sa place.

Lors d'une querelle entre Falon'Din et Elgar'nan, Mythal évita une guerre entre les dieux en leur suggérant de régler leur différend dans un combat entre leurs champions. Le champion d'Elgar'nan remporta le duel. Un monument commémorant Elgar'nan, premier de tous les dieux, fut bâti en un seul après-midi par un millier de serviteurs.

On raconte que les nains craignaient le soleil à cause du feu d'Elgar'nan, bien qu'on ait peu de détails là-dessus.

Elgar'nan peut manier le feu, la lumière ou la foudre.
La constellation Solium en forme de soleil pourrait l'avoir représenté à l'origine. Le plus grand temple du vieil Halamshiral était dédié à Elgar'nan, on trouve le Bastion d'Elgar'nan dans les Tombeaux d'Émeraude.

Mosaïque d'Elgar'nan
Mosaïque d'Elgar'nan (1)


Textes et codex où il est mentionné :
- Elgar'nan, le Père de tous
- Chant pour Elgar'nan
- Carnet déchiré des Tréfonds, section 2
- Le jugement de Mythal
- Anciennes écritures elfiques
- Vir Dirthara : duel de cent ans
- Vir Dirthara : signes de victoire
- Chant pour Sylaise
- Constellation Solium
Haut de pagePrécédentSuivantRetour aux Mythes et Religions


Mythal

Mythal est également nommée la Protectrice et la Mère de tous, elle dirigeait le panthéon avec Elgar'nan. Elle était la gardienne de la justice, qui démasquait et punissait ceux qui accusaient où dénonçaient à tort des innocents. Elle accordait jugement et protection à ceux qui venait à elle l'esprit clair et le coeur ouvert, et tourmentaient leurs ennemis jusqu'à la fin de leurs jours.

D'après la légende dalatienne, elle serait née de l'océan de larmes versées par la mère d'Elgar'nan, la terre, après que ce dernier eut enfouit son père le Soleil dans un profond abîme, après qu'il eut détruit la faune et la flore.
Mythal fut capable de calmer la fureur d'Elgar'nan qui accepta de libérer son père. Avec l'aide de la terre et du Soleil, Elgar'nan et Mythal ramenèrent à la vie toutes les merveilles qui avaient été détruite. Mythal créa aussi la lune.

Mythal est souvent représentée sous la forme d'un dragon ou d'une femme avec une tête et des ailes de dragon. La constellation Silentir pourrait lui être associée.

Mythal
Statue de Mythal dans le temple de Mythal

Un temple de Mythal, gardé par des elfes sentinelles, se trouve dans les Terres sauvages d'Arbor. Il y a aussi un autel dédié à Mythal au sommet des Terres brisées, à l'extérieur de Kirkwall.


Dans Dragon Age Inquisition et Intrus, on apprend que
Spoiler:
Mythal fut trahie et assassinée par les autres dieux elfes, à l'exception de Fen'Harel. Ce dernier acte fut de trop pour le Loup Implacable qui bannit les Evanuris, faute de pouvoir les tuer.
Mythal n'était plus qu'un petit brin d'être ancien lorsqu'elle vint trouver Flemeth, la sorcière des Terres sauvages qui réclamait justice. Flemeth accepta de porter Mythal en elle, en retour elle lui accorda tout ce qu'elle voulait, et même plus. Ainsi, Mythal fait partie de Flemeth et recherche la justice qui lui a été refusée.

Après la défaite de Corypheus, une cinématique nous montre Flemeth en train de faire passer une forme d'énergie à travers un eluvian, puis Solas apparait et absorbe le pouvoir de Flemeth.

Mosaïque d'Elgar'nan
Mosaïque de Mythal (1)


Textes et codex où elle est mentionnée :
- Mythal, la Toute-protectrice
- Le jugement de Mythal
- Constellation Silentir
- Runes de feu voilées des Tréfonds
- Vir Dirthara : duel de cent ans
- Carnet déchiré des Tréfonds, section 1
- Carnet déchiré des Tréfonds, section 2
- Carnet déchiré des Tréfonds, section 3
Haut de pagePrécédentSuivantRetour aux Mythes et Religions


Falon'Din

Les dalatiens surnomment Falon'Din Le chalant des morts ou Le guide. Il est le dieu de la Mort et de la Fortune. Lui et son frère jumeau, Dirthamen, seraient les premiers enfants d'Elgar'nan et de Mythal.

Falon'Din emmenait le peuple à travers le passage du Voile. Avec son frère Dirthamen, il emportait les morts dans l'Au-delà et guidait les anciens elfes qui s'adonnaient à l'Uthenera, le "long sommeil" le long des sentiers tortueux afin qu'ils apprennent le secret des rêves.

Falon'Din est parfois représenté sous les traits d'un hibou géant ou d'un personnage encapuchonné avec un doigt tendu. On peut voir ce personnage encapuchonné dans les Tombes émeraudes, et aussi dans l'Immatériel au début de la quête La dernière pièce. La constellation Tenebrium, pourrait être associée à Falon'Din.

Falon'Din
Statue de Falon'Din dans les Tombes émeraude

D'après Solas, Falon'din avait une telle soif d'adulation qu'il a déclenché des guerres pour s'attirer plus d'adorateurs et qu'il a massacré ceux qui ne voulaient pas s'incliner devant lui, jusqu'à ce que Mythal se rallie aux autres dieux pour le forcer à abdiquer.
Contrairement aux elfes dalatiens, les récits les plus anciens ne nomment jamais directement les jumeaux : Falon'Din est appelé "l'ombre de Dirthamen" et Dirthamen "le reflet de Falon'Din".

Mosaïque Falon'Din
Mosaïque de Falon'Din (1)


Textes et codex
- Falon'Din, le chalant des morts
- Les jumeaux de l'ombre
- Le guide
- Le guide de Falon'din
- Chant pour Falon'Din
- Constellation : Tenebrium
- Vir Dirthara : duel de cent ans
Haut de pagePrécédentSuivantRetour aux Mythes et Religions


Dirthamen

Dirthamen est aussi surnommé le gardien des secrets et de la connaissance. Il aurait donné aux elfes le don de la connaissance et appris la loyauté et la foi en la famille.
Il serait le frère jumeau de Falon'Din, qui sont les fils ainés de Mythal et d'Elgar'Nan.

Les légendes dalatiennes racontent que les jumeaux étaient inséparables de la naissance à l'âge adulte. Lorsque Falon'Din s'aventura au-delà du Voile, son frère ne parvint pas à le suivre. Il se perdit, jusqu'à ce qu'il rencontre deux corbeaux, Peur et Tromperie, qu'il apprivoisa. Les corbeaux le ramenèrent auprès de Falon'Din, et les jumeaux jurèrent de ne plus jamais se séparer.
Ensemble, ils accompagnèrent les morts et guidèrent les anciens qui entraient dans l'Uthenera sur les sentiers tortueux de l'Au-delà, Falon'din les menant et Dirthamen les instruisant.

On dit que Dirthamen aimait les ours, le seul des animaux à avoir gardé le secret qu'il leur avait confié. Il appréciait particulièrement une cité dans les montagnes et enseignait la sagesse à ses habitants. Lorsqu'un dragon-sire attaqua la ville, il créa le varterral à partir des arbres morts de la forêt pour la protéger éternellement.

Les symboles de Dirthamen sont deux corbeaux, un ours et un varterral. Dirthamen lui-même est parfois représenté par un personnage agenouillé et encapuchonné. Lorsqu'on entre dans l'Immatériel au début de la quête La dernière pièce, on peut voir au dessus de Flemeth une statue de Dirthamen qui saigne, une lance platée dans le dos.

Dirthamen
Statue de Dirthamen dans les Tombes émeraude et dans l'Immatériel

Dans Dragon Age inquisition, on découvre l'emplacement du temple perdu de Dirthamen en dévoilant d'anciens glyphes éparpillés dans la Plaine exaltée.
Le temple perdu de Dirthamen est caché au large de la côte sud de la mer d'écume, au nord-est d'Orlaïs. Abandonné aux ravages du temps pendant des siècles, c'est aujourd'hui une ruine dangereuse où seul règne le désespoir.

D'après Solas, Dirthamen faisait partie des Evanuris qui ont réduit les elfes en esclavage et les ont marqués de leur vallaslin.

Mosaïque de Dirthamen
Mosaïque de Dirthamen (1)


Textes et codex :
- Dirthamen, gardien des secrets
- Falon'Din, le chalant des morts
- Les jumeaux de l'ombre
- Ours
- Varterral
- Le temple perdu de Dirthamen
- Le Corbeau
- Glyphes elfiques anciens
Haut de pagePrécédentSuivantRetour aux Mythes et Religions

Sources : wiki US, The world of Thedas, les codex, les notes, les jeux...
Crédits : (1) mosaïques retouchées à partir de celles de Tesla Effect (Wiki US), Fresques de Nick Thormborrow

Aucun commentaire: